Augmenter son énergie vitale, retrouver force de vie, ardeur, dynamisme, la joie de vivre et la légèreté.

L’énergie vitale :

L’énergie vitale (appelée aussi “vitalité”) est un stock d’énergie que nous possédons chacun en nous, dès notre venue sur terre. Ce stock d’énergie nous permet d’être en forme et de ressentir du tonus et de la vitalité chaque jour, dès le réveil. Elle nous permet de suivre nos élans, qu’ils soient personnels, professionnels ou sportifs : avoir la capacité de bouger son corps et de faire du sport.

 

Les 4 piliers de la vitalité : Lorsque nous parlons d’énergie vitale, nous parlons de ce qui “soutient” notre santé.

 

Pilier 1. Manger sainement :

Particulièrement puissante, puisque vous pouvez l’appliquer à chacun de vos repas, c'est l’art d’utiliser les aliments pour créer de l’énergie. Manger des aliments qui vont vous donner de l’énergie au lieu de vous en prendre est une opportunité extraordinaire pour sortir de la fatigue. Supprimer les plats préparés de son alimentation, simplifier la nourriture, équilibrer son assiette, identifier une bonne fois pour toute les aliments qui vous donnent de l’énergie. Une alimentation saine et équilibrée est nécessaire pour retrouver son énergie vitale.


Pilier 2. Bouger régulièrement et s’oxygéner :

Le mouvement et l’oxygénation des cellules sont indispensables au développement de votre stock d’énergie vitale pour retrouver le sommeil et de la bonne humeur, simplement en s’oxygénant et en bougeant chaque jour.

 

Pilier 3. Gérer le stress et son rythme de vie :

Le stress a envahi nos existences. Rythmes effrénés, pression au boulot, gestion de la vie quotidienne. Pour retrouver et augmenter votre énergie vitale, allongez-vous un quart d’heure chaque jour, prenez l’air, pratiquez la respiration consciente.

 

Pilier 4. Restaurer son sommeil :

Le sommeil est également un pilier essentiel pour se sentir mieux dans son corps. Il permet notamment d’optimiser le rythme cardiaque, de prévenir les maladies chroniques. Il régule même certaines hormones.

 

C’est uniquement la combinaison de ces 4 piliers et l’équilibre entre eux qui va vous permettre d’augmenter ou de retrouver votre énergie vitale.

 

Pour retrouver de l’énergie vitale sur le long terme, trois facteurs sont indispensables :

- L’équilibre : Nous venons de le dire, la première chose c'est l’équilibre entre les 4 piliers !

- La régularité : La deuxième c'est entretenir votre énergie vitale, c’est la régularité !

- L’engagement : La troisième c'est sans doute la plus importante : l’engagement !

 

Par Laurence Fischer (Coach nutrition vitalité, massothérapeute, conférencière et auteure) :

C’est dans la longueur que vous développerez votre énergie vitale et que vous ressentirez tous les effets positifs de votre démarche : sur votre humeur, dans votre capacité à gérer votre stress, dans votre capacité à vous écouter, sur votre poids, sur votre équilibre hormonal, etc...

 

CONSEIL FLEURS DE BACH :

Les élixirs floraux agissent sur notre équilibre émotionnel. Parmi les trente-huit existant, cinq peuvent nous aider à traverser les périodes "grises" de notre vie. Le conseil de Gérard Wolf (fondateur de Fleurs, Essences et Harmonie, magasin spécialisé dans les élixirs floraux, à Paris) :

Mettre deux gouttes de chaque élixir dans le fond d’un verre d’eau de source peu minéralisée. Répéter cette opération quatre fois dans la journée ou plus si l’on en ressent le besoin. Répéter les jours Suivants si nécessaire.

- Centaurée (Centaury) : contre la passivité, l’esprit de soumission

- Olivier (Olive) : contre l’épuisement

- Charme (Hornbeam) : contre le découragement

- Eglantine (Wild Rose) : contre la résignation

- Chêne (Oak) : contre l’impossibilité de lâcher prise.

 

CONSEIL HUILES ESSENTIELLES :

Extraites des fleurs, feuilles ou écorces par distillation à la vapeur, les huiles essentielles (HE) sont de véritables quintessences de plantes : chaque molécule renferme entre cinquante et trois cents composants biochimiques différents. Il est important de se repérer au nom latin des huiles pour s’assurer de leur efficacité et de leur non-toxicité. Le conseil de Danièle Festy, pharmacienne, auteur de “Les huiles essentielles, ça marche !” (Leduc.s éditions, 2003).

 

- En usage interne : HE cannelle de Chine (Cinnamomum cassia), HE thym à thymol (Thymus thymoliferum), HE menthe poivrée (Mentha piperita).

Prendre une goutte de chacune de ces huiles, ou trois gouttes de mélange, sur une cuillerée de miel de romarin ou dans une infusion de menthe, matin et midi pendant quinze jours.

- En usage externe : HE bois de rose (Aniba rosaeodora), HE thym à linalol (Thymus linaloliferum), HE géranium (Pelargonium asperum).

Mélanger 5 ml de chaque huile avec de l’huile végétale de macadamia (qui permet une excellente pénétration des huiles dans la peau) ou de l’huile d’amande douce. Frictionner le matin sur la poitrine, le dos, la nuque, le plexus solaire. Ces huiles essentielles revitalisent un organisme épuisé.

 

CONSEIL PHYTOTHÉRAPIE :

La phytothérapie est une branche de la médecine dite "douce" qui utilise certaines plantes, fleurs et arbres pour leurs principes curatifs. Tisanes, décoctions, sirops ou baumes sont les utilisations des plantes les plus courantes. Le conseil de Michel Pierre, responsable de l’Herboristerie du Palais-Royal, à Paris :

- L’éleuthérocoque, appelé aussi ginseng de Sibérie, est un bon fortifiant général qui redonne du tonus. Il y a aussi des plantes classiques françaises, comme la sarriette ou la noix de cola, qui sont d’excellents toniques à prendre en tisane à raison d’une à deux tasses par jour.

- On peut aussi essayer cette petite recette très énergétique : une pincée d’écorce de cannelle, une pincée de racine de gingembre et un tiers de gousse de vanille dans une tasse d’eau fumante.

 

CONSEIL OLIGOÉLÉMENTS :

L’oligothérapie peut se suivre à tous les âges de la vie en cure « dure » de deux à trois semaines. La posologie : une dose de l’oligoélément adéquat au moins quatre fois par semaine. Sa prise s’effectue généralement par voie sublinguale (une à deux minutes), le matin à jeun. Mais pour restaurer notre énergie, nous devons d’abord identifier notre type de fatigue, précise Christophe Giacon, ostéopathe et oligothérapeute (auteur du “Grand Livre des oligo-éléments et des sels minéraux” (First Editions, 1998).

 

- La fatigue du matin : on se réveille épuisé, la forme revient petit à petit en cours de journée. Préconisation : manganèse.

- La fatigue du soir : abattu en fin de journée, on compte les minutes pour aller dormir. Préconisation : manganèse-cuivre.

- Le coup de barre : hypoglycémie et coups de stress intenses. Préconisation : zinc-nickel-cobalt.

- La baisse de tonus : en cas de surmenage physique ou intellectuel. Préconisation : zinc-cuivre.